Version HTML ?

Le Barde-Artisan

Une note s’envole, sous le ciel étoilé
Doux et fugace appel, aux astres scintillants.
Adossé au vieux chêne, à l’ombre ciselée,
Le barde chante sa dame, de son coeur le diamant.

Penché sur Eowyn, élégamment cordée,
Son chant grave, pur et fier, monte dans l’air du soir.
Des reflets de son âme, en accords arpégés,
Artisan de l’amour, il veut croire en l’espoir
Qui illumine ce soir ses humbles sentiments.

Fidèle à sa parole, il sera l’amour tendre
Sous la lune, de sa Dame, il sera chevalier.
L’astre de Séléné, le plus précieux allié,
Des coeurs purs de ce monde, désireux de s’éprendre.

Soudain le chant s’arrête, l’Amour ne viendra plus.
Le barde quitte sans retour cette ombre ciselée,
A tout jamais marqué par cette passion perdue,
Même la lune, ce soir, en luit moins, de regret.
Et le barde se perd dans les nuées du vent.

Malgré le vide immense qu’il devra affronter,
Il se jure en lui-même, sous la lumière dorée :
«Jamais Eowyn ne se taira pour autant ;
Jamais plus chagrin ne violera mon chant».

Parcourant les montagnes, les villes et les vallées,
Jamais le simple barde ne cessa de chanter ;
Vivant en mélodies, les désirs de sa vie.
Concluant en son être de la souffrance la trêve,
Tel un barde-artisan il poursuivit son rêve.

Ecrire à gawen
© gawen



Publication : 24 novembre 2007
Dernière modification : 24 novembre 2007


Noter cette page : Vous devez vous identifier pour utiliser le système de notation
Page 1 - Page 2 - Page 3
Aaricia
Amitié  
Aredhel
Tinkerbell  
CATHY ECK
Comme un rêve  
Message d'un ange  
Par dela les mots  
Colibri
Le Miroir de Capuchon
Les fées du Sorbier
Colibri et Kalfea
L'elfe et la fille-oiseau
DESIDERIA
Elfe  
Innocence  
La Flamme Bleue  
La Nonchalante  
Margot la Noire  
Reine  
Vampire  
Vigilance  
Edhel
Reine Elfe  
Elannore
Complainte de Nimrodel
Endoriël
A Shadow of the Past
Femme au dragon
Isil de Nacre
Kulgan et Fantus
Gaiaaa
Démone  
Magrat  
Mélusine
Kendra
Eärendil  
Poèmes Arthuriens  
Miriamélé
Evidence
Narwa Roquen
Retour à Chiswarta
Necsipaal
Daeron
Reya
Vanité
Shadow Fae
La tisseuse
Zell
Demi-elfe  
callia
Toi et Moi  
ze-poete
Aspiration Tolkienienne  

Page 1 - Page 2 - Page 3

signifie que la participation est un Texte.
signifie que la participation contient un Dessin.


3 Commentaires :

Estellanara Ecrire à Estellanara 
le 18-04-2008 à 17h05
Artisanat
Certaines phrases brignolent un tantinet. « Penché sur Eowyn, élégamment cordée,
Son chant grave, pur et fier, monte dans l’air du soir. » : Que signifie cordée ? Si le sujet de la phrase est chant, est-ce le chant qui se penche ? Pareil pour la phrase suivante. « L’astre de Séléné, le plus précieux allié, Des cœurs purs de ce monde, désireux de s’éprendre. » : Une phrase nominale ? « Même la lun...

Voir la suite de ce commentaire

Clémence Ecrire à Clémence 
le 24-11-2007 à 17h12
:)
J'aime beaucoup! Je n'ai pas assez de connaissance, comme toujours, pour t'offrir une analyse critique et brillante, mais je trouve ce poème très réussi!
Suis les conseils de nos chers faëirens, et tu progresseras très vite, - en partant surtout sur de si bonnes bases!
Bonne continuation et...tu as droit à ton premier *Pouk*'s clémence.
Netra Ecrire à Netra 
le 24-11-2007 à 16h57
Bon, je triche...
Parce que non seulement je te connais, Gawen, mais en plus je connais aussi le Barde... Je te passe les rimes que Narwa ne te passera pas ^^ Tu es en progrès, même si tu fais encore des fautes de rimes (masculines avec féminines, singuliers avec pluriels) ton rythme est déjà bien installé. Kenavo !


Ajouter un commentaire

Pseudo
Mail
Titre ou commentaire concis
Commentaire détaillé
(Optionnel)





Retour a l'index Librerie


Page générée en 623 ms - 254 connectés dont 2 robots
2000-2023 © Cercledefaeries