Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 WA-exercice 56, Perle d'Orgueil fin Voir la page du message Afficher le message parent
De : Netra  Ecrire à Netra
Page web : http://terredelune.eu
Date : Mardi 17 mars 2009 à 10:47:52
Scène 6 : Eleanor puis Sean

SEAN (un énorme bouquet de pissenlits caché dans le dos)
Bien ! je vous retrouve enfin !

ELEANOR
Ah ? Vous me cherchiez ?

SEAN
Ma mie, je vous cherchais pour que vous me preniez...
J’oubliais ! Acceptez ce bouquet délicat ! (il lui met de force le bouquet dans les mains. Elle le jette aussitôt. Puis il parle comme si elle n’était pas là.)
Ah, ah ! Je me perds, où en étais-je, déjà ?
Mais oui ! Le compliment, c’est vrai ! (à Eleanor) Mademoiselle,
Vous êtes...

ELEANOR
Je suis ?

SEAN
Vous êtes...

ELEANOR
Achevez !

SEAN
Belle.

ELEANOR
Belle ? Voyons, quelle fadeur en matière de mot tendre !
Je suis belle ? Je le sais ! Croyiez-vous me l’apprendre ?
Belle ? Est-ce tout ? Votre esprit n’est point vif...
Vous eussiez pu, enfin ! Être imaginatif !
Vous auriez pu le dire, tenez, messire,
Tout en chaste amitié : Demoiselle, je me mire
En vos yeux pétillants d’une douceur vermeille.
Aveugle : Est-ce là une éclipse ? Mais non ! Merveille !
Mademoiselle, vous avez éteint le soleil !
Reverrais-je jamais un miracle pareil ?
Enfantin : Ah ! Je crains bien que ma douce mère
N’atteignit, même en sa prime jeunesse, ma chère,
La grâce qu’en les moindres choses vous savez
Si savamment, si délicatement ourler.
Mystique : de quel choeur êtes-vous, ô fier ange ?
Alchimiste : je sens quelque parfum étrange
Fillette, seriez-vous du Grand Oeuvre l’accomplissement ?
Observateur : votre bouche a ce plissement
Contrarié qui la rend fraîche comme une rose.
Délicat : votre main ? C’est à peine si j’ose
L’effleurer d’un souffle, de peur de la briser.
Guerrier : de toutes les victoires à priser
Celle de votre coeur est la plus attirante.
Rêveur : j’ai cru voir une lueur enivrante
Et comme un papillon, attiré l’ai suivie...
En fait de lampe, c’était vos cheveux, ma mie !
Timide : Puis-je, s’il vous plaît, lever les yeux
Vers vous ? Rien qu’un instant, pour mon coeur amoureux...

Voici ce que l’on dit aux filles pour louer
Leur grâce, leur jeunesse et leur beauté furtive
Qui brillent en vos yeux, rapides fugitives
Et qui s’en vont s’éteindre aux travaux du foyer,
Et s’étiolent et se fanent comme les fleurs d’été.
Messire chevalier, m’aimeriez-vous laide ?
Non, vous savez bien que non : la Nature m’aide
A attirer vos yeux, votre coeur desséché
Que vos hardes d’acier ont transformé en pierre,
Et qui d’un homme ont fait une machine de guerre !

Apprenez donc, mon cher, que les filles d’Irlande
Ne sont pas à aimer pour leur seule beauté.
Vaillantes, elles demeurent dans le vent de la lande
Pétries de la douceur, et de la dureté
Qui ont forgé leurs coeurs et tissé leur silence.
Vous croyiez vous si grand que dans votre innocence
Vous vous complaisiez à vous imaginer
Que sont simples et aisées les tâches du foyer,
Que le calme est aux femmes comme aux hommes la gloire ?
Vous êtes vous avisé, rentrant de la victoire,
Qu’elles avaient enduré plus que vous tout ce temps
Sans attendre une chanson relatant, au printemps
Le silencieux courage qui animait leur âme ?
Moi, messire, j’ai fait de ma voix une lame
Plus noble et plus censée que toutes vos épées !
J’ai fait de tout mon être une armure et une arme
Destinée à tarir, sur ces terres brisées
Par la haine et la guerre, le flot courant des larmes.

SEAN
Demoiselle, je pense...

ELEANOR (railleuse)
Silence ! Taisez-vous,
Votre esprit est aussi gourd que le bois de houx
Du manche de votre hache ! J’en ai assez !
Vous n’êtes qu’un pédant idiot ! Disparaissez !

SEAN
Mademoiselle ! Qui vous permet ?

ELEANOR
Moi, simplement.

SEAN
C’est un peu fort !

ELEANOR
Un peu faible, visiblement !
Vous êtes encor devant mes yeux... Ennuyeux !

SEAN
Est-ce ainsi que vous traitez un noble amoureux ?

ELEANOR
L’acier n’aime pas ; vous avez jusqu’à trois.
Un !

SEAN
Diable ! Elle est sérieuse ! Par ma foi !

ELEANOR
Deux !

SEAN (saluant pour partir)
C’est bon ! je capitule ! Pour cette fois...

(Il sort. Eleanor ne tarde pas à en faire autant, mais de l’autre côté.)

Scène 7 : Brian (avec Eleanor à sa fenêtre)

BRIAN (dans l’ombre sous la fenêtre d’Eleanor)
Je voudrais être rossignol, et chaque soir
Sous ta fenêtre illuminée, ainsi pouvoir
Te chanter que tu es belle, en une berceuse
Tendre, et t’offrir l’argent de la Lune en veilleuse.
Entrevoir ton peigne passer dans tes cheveux
Ou un voile de fatigue douce dans tes yeux,
Me suffirait à vivre. Et lorsqu’à la fontaine
Tu t’en irais puiser en fredonnant, sereine,
Une vieille ballade, posé au bord de l’eau
Je t’attendrai sans peur ; tu remplirais ton seau
Et peut-être m’accorderais-tu un regard.
Alors j’oserai te le dire, sans retard :
Je t’aime, Eleanor, je t’aime et c’est dans l’ombre
Seule que je te le puis déclarer. Nombre
De fois j’ai voulu laisser parler mon coeur...
Je craignais ton refus, je craignais ta rancoeur,
Ce soir pourtant, sous ce pauvre masque factice,
Qui me cache bien mal, car tu connais ma voix,
Je parviens à dire que t’aimer est mon choix,
Et que mon âme est tienne sans un artifice,
Je t’aime, Eleanor, toi la perle d’Irlande,
Une perle d’orgueil et je ne te demande
Qu’un signe me donnant le droit fou d’espérer
Ou m’intimant sur l’heure de l’abandonner.

(Eleanor laisse tomber son foulard par la fenêtre. Brian quitte l’ombre de l’arbre pour s’en saisir, avant de la regagner vivement. Il le respire avec passion, puis sort en silence. Les lumières s’éteignent.)


RIDEAU.
Netra


  
Ce message a été lu 6380 fois

Smileys dans les messages :
 
Réponses à ce message :
5 Exercice 56 : Netra => Commentaire - Estellanara (Lun 7 sep 2009 à 13:47)
       6 *complètement rouge* - Netra (Mer 9 sep 2009 à 14:54)
              7 Choups ! - Estellanara (Mer 9 sep 2009 à 15:45)
                   8 Taper or not taper ? - Netra (Jeu 10 sep 2009 à 13:48)
       6 Un détail... - Narwa Roquen (Mar 8 sep 2009 à 23:00)
              7 Des notes - Estellanara (Mer 9 sep 2009 à 15:38)
5 Netra WA56 : mini-commentaire - Estellanara (Dim 29 mar 2009 à 21:17)
5 Commentaire Netra, exercice n°56 (1° partie) - Narwa Roquen (Ven 20 mar 2009 à 22:44)
       6 Commentaire Netra, exercice n°56 (suite) - Narwa Roquen (Sam 21 mar 2009 à 23:19)
              7 De la difficulté de la règle du e muet - Netra (Dim 22 mar 2009 à 15:26)
                   8 Je rêve.... - z653z (Ven 27 mar 2009 à 16:35)
                       9 Heu... - Netra (Dim 29 mar 2009 à 21:33)


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 723 ms - 211 connectés dont 2 robots
2000-2024 © Cercledefaeries