Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Ad Astra* Voir la page du message Afficher le message parent
De : Maedhros  Ecrire à Maedhros
Date : Lundi 25 mai 2020 à 11:40:45
(*clin d'oeil pour que la Sci-Fi soit quand même bien présente!)

En fait de personnage bleu au nom imprononçable, chassez le naturel, il revient au galop. Mais qui ira s’en plaindre ? En tout cas pas moi ! Dès ses premières phrases, ce texte effectivement ancré dans un quotidien presque « banal », convoque les différents totems qui sont ta marque de fabrique : la revendication des différences ou de l’altérité, la tolérance et l’altruisme, le tout avec cette coloration très « celtic revival » qui enjambe fièrement the Channel !

L’histoire, quant à elle, est bien construite. Chacune des 8 parties est cohérente et s’articule sans heurt avec celle qui précède et celle qui suit comme les différentes scènes d’un scénario. Le parti pris d’utiliser la narration à la 1ère personne permet une bonne identification au personnage central, Emrys, aux racines galloises (Google est mon ami. Tiens, savais-tu que son nombre associé est le 29 comme le numéro d’un département breton !). Le style est naturel et l’emploi de tournures de phrases «verbales » est approprié. La scène d’action est très bien rendue.

Le background est bien posé : Saint-Malo, Brest, Rennes, Carhaix... tu organises ma foi un joli tour de Bretagne. On a l’impression que le héros ne pourrait pas exister ailleurs qu’en terres celtes, non ? D’ailleurs au début, j’avais cru qu’il était écossais (il se décrit comme une demi-portion d’écossais) mais non il est gallois, sans doute une expression que je ne connais pas.

L’histoire proprement-dite est relativement simple. Tu décris une phase de rupture et de déséquilibre dans laquelle le héros tourne une page de sa vie. C’est douloureux mais la catharsis, c’est-à-dire le soulagement, viendra de cette oeuvre qu’il tatoue sur sa peau. Je vois plutôt une peau qui se déchire plutôt qu’une peau qui se brise. Cette échancrure libère, comme un accouchement, ce qui était enfermé avant à l’intérieur et que le héros ne parvenait pas à révéler, à lui-même et aux autres. Je n’ai pas réussi à trancher entre les deux. Il rêvait aux étoiles mais celles-ci étaient en définitive bien plus proches de lui.

La fin, heureuse et prometteuse, est logique avec ce qui précède mais, pas de la même façon que z653z, elle me laisse un peu sur ma faim. Elle me semble un peu moins puissante que les autres parties.

Au final, une très belle histoire, émouvante et forte, sur l'acceptation de soi et celle des autres. Mais quelle débauche de bleus (dans tous les sens du terme). J'ai failli intituler "les maux bleus!" à la place de Ad Astra.

Au rayon des bricoles :
- ...le plus beau de Bretagne mais pas le moins dynamique... : c’est curieux comme construction. Est-ce à dire que ce qui est beau n’est pas dynamique ?
- ... yeux noisettes : yeux noisette (invariable).
- ... c'était le salon de tatouages : salon de tatouage.
- ... epour son filleul : pour son filleul
- ... il y a quelqu'un qui m'avait mit des gouttes : m’avait mis.
- ... m'accorder un coup de balais : coup de balai.
- ... J'erre dans le salon, où manque : manquent.
- ... d'encre bleue sombre : bleu sombre (invariable)
- ... 3D ont été décisifs dans leur décision : redondance, ce qui est décisif emporte la décision.
- ...explique la juré : la jurée.
- ...c'est toi qui est le plus salement amoché : qui es...
- ...passages à tabac de personnes de couleurs : personnes de couleur.
- ...c'est toi qui fait les galettes : qui fais...

M


  
Ce message a été lu 1582 fois

Smileys dans les messages :


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 586 ms - 165 connectés dont 2 robots
2000-2023 © Cercledefaeries