Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Exercice n° 6, participation Voir la page du message Afficher le message parent
De : Narwa Roquen  Ecrire à Narwa Roquen
Date : Mercredi 6 decembre 2006 à 19:24:32
Les Wats font partie de ces espèces nouvellement apparues après la guerre de 3054-3055 ; en réalité, on ne sait avec certitude si leur émergence relève des conséquences de la guerre, ou s’ils sont le fruit de manipulations génétiques secrètes pratiquées avant la guerre, la destruction des laboratoires leur ayant permis de s’en échapper.
Toujours est-il que les Wats existent. Ces créatures ressemblent plus ou moins à des chats. Plus gros ( une dizaine dekilos, environ trente-cinq centimètres au garrot), leur fourrure est épaisse en particulier sur le crâne, d’où elle retombe presque comme des cheveux. Ils peuvent se dresser debout, mais se déplacent surtout sur leur quatre pattes, et leur course est plus rapide encore que celle du guépard. Ce sont des mammifères du type félin, carnivores, et pourtant friands de noix, de miel et de baies. Ils vivent en clans hiérarchisés.
Leur caractéristique essentielle est d’avoir aux membres antérieurs des pouces opposables, ce qui les rend aptes aux manipulations fines et donc à la fabrication d’objets et d’outils rudimentaires. Ils ont également une intelligence bien supérieure à celle des autres mammifères quadrupèdes. Leur larynx, très évolué, leur permet de produire des sons très modulés, et ils possèdent donc un langage bien développé, comprenant des termes abstraits, comparable en cela à un langage humain ( quoique pratiquement imprononçable pour nous).
Ils vivent essentiellement de chasse, à un degré moindre de cueillette ; le vol ( s’il est pratiqué à l’extérieur du clan) est considéré comme un acte de bravoure. Ce sont des chasseurs et des combattants redoutables, grâce à leurs griffes très longues quoique rétractiles, et leurs crocs aussi acérés que des lames de couteaux.
Certains clans maîtrisent le feu, certains fabriquent même des armes de jet, comme l’arc et la lance. Actuellement leur niveau technologique s’apparente à celui de notre préhistoire, mais il ne fait aucun doute qu’il soit amené à évoluer.



Quand la nuit fut tout à fait noire et que la pleine lune installa son disque brillant juste au dessus du campement, le vieux chef de la tribu des Montagnes, assis sur le Rocher du Commandement, prit la parole en ces termes :
« Frères et soeurs Wats, ainsi commence le Conseil. Chaque adulte y a droit de parole, s’il vient au centre du Cercle et si ses mots préservent la Justice et le Respect. Qui veut parler ? »
Léonida la Fière s’étira en se levant. Un frémissement parcourut l’assistance. Ses courbes voluptueuses et son port de reine avaient fait gémir de désir plus d’un mâle vaillant, mais peu d’entre eux pouvaient se vanter d’avoir su conquérir ses faveurs.
Elle s’assit face à Tamak, le vieux chef à l’oreille droite arrachée dans un glorieux combat, et le clair de lune complice mit des étincelles dans ses yeux verts et des paillettes dans son pelage noir.
« O Chef Tamak et vous, frères et soeurs de la Montagne, écoutez-moi ! Grande est la sagesse de Tamak, et fière la race des Wats de la Montagne ! Juste est la Loi de Tamak, et nobles et courageux vous êtes, frères et soeurs ! A-t-on jamais entendu parler de chasseurs plus patients, plus agiles ou plus rapides ? Généreux est le clan de la Montagne, où chacun donne un peu de sa part pour nourrir les anciens quand leurs forces les abandonnent. Sage et prévoyante est notre race, qui élève ses petits dans le Respect et la Justice, afin qu’ils deviennent à leur tour des chasseurs valeureux et des parents avisés ! Nous sommes les Seigneurs de la Montagne ! »
Un murmure d’approbation courut dans les rangs des Wats couchés dans l’ombre tiède autour du halo de lumière.
« Eh bien, frères et soeurs, je vous le demande, comment notre race de Seigneurs peut-elle encore supporter que des cervelles d’oiseau viennent piller nos territoires de chasse, souiller l’eau de nos sources et pire, ô malheur insurmontable, enlever nos nouveaux-nés comme de vulgaires lapins ! Leurs cris moqueurs nous narguent, tandis qu’ils dévorent la tendre chair de notre chair et l’avenir de notre peuple ! Nous ne sommes pas des proies sans défense ! Nous sommes les Maîtres de la Montagne ! Nous ne pouvons pas tolérer plus longtemps cette insolence cruelle ! Cardille, Tania, Lomance, dites-leur si je mens, vous dont la mamelle palpite encore de l’absence douloureuse ! Dites-leur si vous souhaitez que nous courbions le front, et que tous nos petits soient mis à mort les uns après les autres ! Non ! Je vous le dis, frères et soeurs, il n’est que temps ! Il nous faut attaquer les Grands Aigles, exterminer cette race de voleurs et d’assassins, jusqu’au dernier de leurs oeufs ! Nous devons sauver notre peuple, nous devons protéger nos enfants ! Nous devons nous mettre en guerre, parce que c’est pour la Justice et le Respect que nous nous battons ! »
Un sourd grondement s’éleva de l’ombre. Quelques uns parmi les plus jeunes commencèrent à scander avec enthousiasme :« La guerre ! La guerre ! »
Tamak se dressa pour ramener le silence.
« Nous t’avons entendue, Léonida. Quelqu’un a-t-il un autre avis ? »
Diogen le Gris se leva, et Léonida lui céda la place, avec un feulement insultant. C’était un grand mâle dans la force de l’âge, au pelage uniformément gris, réputé pour sa vaillance et sa sagesse. Le bruit courait que bientôt Tamak le désignerait comme son successeur.
« O Chef Tamak et vous, frères et soeurs de la Montagne, écoutez-moi ! Belles en vérité sont les paroles de Léonida, qui réveillent la passion dans vos coeurs de chasseurs intrépides ! Belles et fortes sont ses paroles, et insensées ! Ce n’est pas avec de beaux discours que nous pourrons vaincre les Grands Aigles ! Certes nous sommes un peuple vaillant, et courageux, et rapide ! Mais redoutables sont les Grands Aigles, armés de becs tranchants et de serres puissantes ! Imprenables sont leurs refuges perchés sur les sommets ! Le soleil t'a-t-il brûlé la tête, Léonida ? Le vent du sud a-t-il fait pousser des ailes sur ta jolie robe noire ? Comment crois-tu pouvoir triompher de ces monstres ?
Ils chassent sur nos territoires, c’est vrai. Mais jusqu’à présent il y a toujours eu du gibier en suffisance. L’un de vous a-t-il connu la faim depuis qu’il est venu au monde ? Les aigles chassent le jour et nous chassons la nuit. L’un de vous a-t-il déjà dû leur disputer sa proie ? Jamais ! Nous vivons côte à côte, et sans dommage aucun. Dis-moi, Léonida, combien de nos petits ont-ils réellement été enlevés par les Aigles ? Les as-tu vu faire ? Est-ce qu’ils ne se seraient pas plutôt perdus, en s’aventurant trop loin de leur mère, est-ce qu’ils ne se seraient pas noyés dans la rivière, par maladresse ou imprudence ? De tout temps les petits les plus faibles se sont perdus, se sont blessés ou se sont noyés, et c’est Justice. Qui voudrait d’un chasseur maladroit, imprudent, inattentif ?
Cette guerre inutile conduirait notre peuple à sa perte ! Je refuse de voir mes frères et mes soeurs égorgés, éventrés, massacrés, par des Aigles furieux qui vengeraient les leurs ! Je refuse de condamner notre race tout entière parce qu’une Wat prise de démence aura confondu le rêve et la réalité.
Nous ne sommes pas en danger. Nous ne l’avons jamais été. Rentrez chez vous, veillez sur vos familles, et continuez sans crainte à chasser et à procréer. Personne ne menace les Wats. Personne, exceptée Léonida, dont la folie ne mérite que votre mépris ! »
Tamak se leva.
« Merci, frères et soeurs. Ainsi se termine le Conseil. Zyrcon, Garance, suivez-moi. Nous allons délibérer. Notre décision vous sera connue demain soir. Chassez en paix, et respectez la Loi. »
Narwa Roquen,en hommage à Kipling


  
Ce message a été lu 4572 fois

Smileys dans les messages :
 
Réponses à ce message :
3 WA 6 - Commentaire Narwa Roquen - Fladnag (Ven 8 dec à 12:49)


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 109 ms - 299 connectés dont 3 robots
2000-2020 © Cercledefaeries