Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Afficher l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Petite histoire sans prétention-WA n°6 Voir la page du message Afficher le message parent
De : Elemmirë  Ecrire à Elemmirë
Page web : http://lemondedelemm.canalblog.com
Date : Lundi 4 decembre 2006 à 21:28:03
Aujourd'hui, le Grand Conseil s'est réuni. Maman présidait la séance, en bout de table. Papa, assis à sa gauche, avait posé à côté de lui le plateau avec les quatre verres, le jus d'orange et la bouteille d'eau gazeuse. Pauline et moi, assis face à papa, nous tenions droits comme des i, pour ne pas irriter plus maman, qui semblait déjà hors de ses gonds:
"Bon, je vous avertis, je n'en peux plus! C'en est trop! si je le croise encore une seule fois sur mon chemin, je lui tords le cou, je lui brise les os, je le réduis en cendre et je réunis ses restes dans la benne à ordures!
- Chérie, voyons, les enf...
- On ne m'interromp pas, je n'ai pas fini! Vous n'avez pas l'air de le voir, mais l'ennemi s'est si bien infiltré qu'il se croit ici chez lui. Il nous nargue, nous envahit, prend ses aises comme un pacha bienheureux, et mes tentatives de... négociation semblent l'indifférer au plus haut point. Je passe donc à l'offensive. Et je décrète qu'à compter d'aujourd'hui, s'il a le malheur d'effleurer encore mon parquet, je le transperce de mon couteau à viande, je le dépiote et je vous le sers en civet au dîner!

Papa réprima un petit rire gêné.
- Hem, allons chérie, nous sommes réunis ici pour statuer sur son sort, ensemble, personne ne doit prendre de décision hâtive. Après tout, il n'a rien fait de mal, ce pauvre...
- Rien de mal? Rien de mal! C'est un diable, un infernal et machiavélique démon, paresseux, puant et vicieux!Ah bien- sûr, toi qui ne sais même plus à quoi ressemble un balai, tu ne remarques pas toutes les saletés qu'il fait entrer sous mon toit! J'ai le double de travail depuis qu'il s'est invité. Comme si je n'avais pas déjà assez à faire avec les trois cochons que vous êtes! Et cuisiner en sa présence est un vrai calvaire, je passe mon temps à perfectionner des subterfuges pour mettre mes plats à l'abri de sa gloutonnerie de rapace malhonnête. Et je ne parle même pas de la façon dont il a dévasté la chambre de Lili..."

Là, évidemment, Pauline fit sa moue de princesse au désespoir, et se mit à geindre de sa voix stridente:
"Ouiiii, il a mis ses traces de pas sur mes cahiers, et aussi, il a cassé ma danseuse en porcelaine que papa m'avait donné..."

J'avais envie de m'écrier que sa danseuse était cassée bien avant qu'il n'arrive, mais je voulais surtout éviter d'envenimer les choses; et puis, vouloir faire entendre raison à Pauline, c'est comme essayer de faire entrer un T-Rex dans un étui à lunettes. Maman était de son côté, et elle n'avait pas encore touché à son verre de Badoit, ce qui était très très mauvais signe. La situation était critique, et les chances de réussite de la mission semblaient au plus bas...

"En plus, reprit maman en croisant les bras, il se couche n'importe où, dort sur les pulls tricotés par Mamie, laisse ses poils sur le canapé, et mon oreiller sent le... le fauve! Cette bestiole se faufile par la moindre ouverture. Va-t-on devoir se cloîtrer chez soi pour y être tranquille? La prochaine fois qu'il s'endort dans le tambour de la machine, je ferme le hublot et je lance le programme "linge très sale"! Peut-être que ça désinfectera ce... Ce...
- Chaussette" sortit de ma bouche avant que je ne me morde les lèvres. Oups... Analyse de la situation: maman me regardait l'air ahuri, papa l'air embarrassé et Pauline avec son sourire mesquin. Je venais de saborder la mission.

"Chaussette! Ah parce qu'il a un nom maintenant? Ben voyons! Non mais je rêve! J'hallucine! Je, je, je nage en plein délire! On l'appelle Chaussette, on trouve qu'il ne fait rien de mal, on le défend, ... Vous voulez pas aussi qu'on l'adopte, tant qu'on y est?"

Papa me regarda un instant et je regardai papa. Il va le dire, il va le dire... Il ne dit rien! Bon, il était temps de sortir ma dernière carte, la seule qui puisse encore sauver Chaussette de la noyade dans l'Ariel. Je fis monter les larmes jusqu'au bord de mes yeux, je posai une main timide sur le gros bras musclé gisant devant moi, et je lançai un combo regard éploré/"Papa..." suppliant.

Silence. C'était au tour de papa d'analyser la situation. Il me regarda, regarda sa femme, me regarda à nouveau. Et là... Il prit une grande inspiration:
"Eh bien, puisque tu en parles... Justement... J'ai fait le tour du quartier, il n'appartient à personne. On pourrait... le laver, et lui apprendre les bonnes manières. Avoir un animal de compagnie est très bon pour le développement des enfants, ça les responsabiliserait, et je suis sûr que tu finiras par t'y faire. Tu verras, il est très affectueux quand on sait l'approcher..."

Maman était effarée. Un silence de mort pesait sur le Conseil. Seule Pauline semblait tranquille, probablement parce qu'elle n'avait pas tout écouté. Quand le silence se brisa, c'est un minuscule filet de voix qui sortit de la bouche de maman:
"Quelqu'un veut dire autre chose?"

Silence.

"Vote."

Maman posa alors au centre de la table quatre pages du carnet à scrutins, et chacun, avec sérieux et concentration, procéda au vote à bulletin secret. Avant de tracer "POUR CHAUSSETTE" sur mon bulletin, je donnai un coup de genou à Pauline pour qu'elle lève les yeux, et de mon air le plus menaçant (et en toute discrétion), je fis passer le stylo sous ma gorge.

Chaussette obtint 3 voies contre 1. Chaussette fut élu.


  
Ce message a été lu 6309 fois

Smileys dans les messages :
 
Réponses à ce message :
Narwa Roquen  Ecrire à Narwa Roquen

2006-12-07 19:45:30 

 Commentaire Elemmirë, ex n°6Détails
Drôle de famille ! La mère effectivement parle comme une femme, plus peut-être d’ailleurs par les occupations qu’elle décrit que par les propos eux-mêmes, encore qu’il y a une tendance à la généralisation et pas de demande précise.
Le père est un peu trop effacé pour qu’on y reconnaisse vraiment un langage masculin. Il ne semble pas concerné par les difficultés de sa femme, il se laisse traiter de « cochon » sans réagir... Il y a quand même deux phrases qui sont tout à fait « mâles » : « après tout il n’a rien fait de mal », et surtout « je suis sûr que tu finiras par t’y faire ».
La petite fille par contre est tout à fait femelle ! Quant au personnage qui raconte, après quatre lectures attentives je pense qu’il s’agit d’un garçon. Non ?

L’exercice n’était pas facile, les commentaires ne le sont pas non plus, ça m’apprendra à faire la maline !


NR, qui grommelle dans son coin « bien fait pour ta gueule, t’avais qu’à leur demander de raconter leurs vacances... »

Ce message a été lu 6178 fois
Elemmirë  Ecrire à Elemmirë

2006-12-07 22:37:08 

 Explications :)Détails
Eh oui, forcément, entre ce que j'ai voulu faire et ce que ça donne, c'est pas évident...
Je voulais que ce soit la femme qui soit pour la guerre, parce que. Peut-être juste pour éviter le côté stéréotypé du garçon qui se bat et de la fille qui préfère les fleurs :)
Donc, je voulais une femme (la maman) un peu hystérique, dominatrice, chef de famille dans l'âme, mais avec une famille qui s'en fout un peu parce que quand-même, je voulais que Chaussette gagne :D
Le papa, je le voulais assez effacé, parce que face à une femme aussi autoritaire, s'il répondait ils ne seraient probablement déjà plus ensemble... (encore que bon, je ne suis pas sûre qu'il y ait de règles en la matière!).
La petite fille soutient sa maman, puisque les filles sont pour la guerre, et l'autre enfant, oui, est bien un garçon; pour moi l'ambiguité est annulée dès le départ par le "Pauline et moi, assis...", mais ce pourrait être une faute d'accord, c'est vrai. Et je ne l'ai pas assez fait ressortir, c'est pas très clair. J'ai cherché un moment à remplacer l'"étui à lunettes" par un autre contenant plus masculin, mais je n'ai rien trouvé de convenable. Mais je me suis dit que le T-Rex suffirait... Il n'y a que la menace finale, qui me semble assez typique, mais j'avoue que la façon de se défendre (la demande éplorée au papa) rajoute à l'ambiguité. C'est un petit garçon probablement pas très vieux, pas très courageux, voire effacé, et qui ne tient tête qu'à sa petite soeur, en fait. Bon, faudra que je retravaille! :)

Et puis, j'ai beaucoup concentré mon attention sur le fait que l' "ennemi" ne soit pas identifié trop vite, et pas assez sur les descriptions des personnages, c'est vrai... Je ne voulais pas faire trop long (peur qu'on s'ennuie car je sais que mon style laisse à désirer), mais je suis sûre qu'un meilleur auteur aurait su les décrire en quelques mots. Bon, ben faut encore que je travaille, quoi! Et tant mieux :)

Elemm', qui se demande si les commentaires de commentaires aident un peu...?

Ce message a été lu 6334 fois
Fladnag  Ecrire à Fladnag

2006-12-08 11:55:46 

 WA 6 - Commentaire ElemmirëDétails
J'ai beaucoup aimé l'ambiance du texte, et j'étais mort de rire a la mention du T-Rex, l'expression est interessante ;o)

Peut etre est-ce un peu dommage d'avoir fait du père un personnage si effacé, son argumentation s'en trouve forcement réduite (en longueur) par rapport a celle de la femme, meme si elle est finalement plus pertinente.

Quand a la dissimulation du "monstre", elle est bien réalisée, j'ai mis plusieurs paragraphes avant de comprendre, m'obligeant donc à réanalyser les précédentes phrases sous un jour nouveau (je m'attendais a un ami d'un des enfants, voir un oncle ou un voisin un peu encombrant, mais y a des mots qui étaient vraiment "trop" pour être appliqués à un être humain ;o)

Ce message a été lu 6592 fois
Estellanara  Ecrire à Estellanara

2006-12-08 12:57:47 

 En fin de compte...Détails
... toutes les filles vont être bellicistes et tous les mecs pacifistes !
Quand j'ai vu le sujet, je me suis dit immédiatement "waouh, le piège, si on fait le mâle pour la guerre, on tombe dans des gros clichés pas intéressants". Eh ben, j'étais pas la seule à avoir eu cette pensée !

Est', à la bourre.

Ce message a été lu 6316 fois
z653z  Ecrire à z653z

2006-12-15 15:48:40 

 Sexe de l'auteurDétails
J'ai eu du mal à me dire que c'était un garçon vu la demande éplorée au papa. J'ai pensé à un garçon manqué avec les autres détails décrits.
Sinon, c'est très bien écrit (il faudrait que je commente plus souvent).

Ce message a été lu 6597 fois
Elemmirë  Ecrire à Elemmirë

2006-12-16 15:21:58 

 Euh....Détails
Que le sexe du narrateur soit ambigu, bon, soit... Mais le sexe de l'auteur est très clairement féminin! :p

Bon taquinerie à part, j'admets que mon petit garçon est trop efféminé. Je ferai mieux à l'avenir!

Elemm, XX.

Ce message a été lu 6660 fois


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 1352 ms - 442 connectés dont 2 robots
2000-2024 © Cercledefaeries