Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Lucie... je suis ta mère! Voir la page du message Afficher le message parent
De : Maedhros  Ecrire à Maedhros
Date : Mardi 30 juillet 2013 à 20:01:05
La scène d’ouverture est bien rythmée et le pitch très film noir très bien rendu. Beaucoup de petites bêtes agiles : fouine, lapin, souris....

On bascule ensuite dans un récit de pure science-fiction, à bord d’un engin spatial dont le nom évocateur esquisse déjà l’angle narratif retenu. La capitale est ainsi baptisée en l’honneur d’une déesse de l’Amour et de la Fertilité, accentuant le côté Lemnossien du récit.

Bien vu le mémo historique avec un réquisitoire contre le machisme de la société, même en l’an de grâce 2063 et l’alliance des manichéens religieux (VPT ? = Voile Pour Toutes?). Holà, c’est la guerre des sexes avec l’arme atomique «rengainée» par les femmes! Cyclamen, pour beauté et jalousie ?

Tiens, tu utilises le mot « colon » qui, par malchance, ne possède pas de féminin ! Pionnières, peut-être?

La description de la planète est furieusement flower power et on imagine un décor très psychédélique ! Un terme comme je les aime mais la parthéno-conception ne serait-elle pas une parthénogenèse thélytoque ?

Bien vu la puce Testostop et la certification des mâles. Fichtre, la jeune virago chargée de la com’ a une conception très réductrice des hommes même s’il semble qu’à petite dose, ils demeurent acceptables. Donc à consommer avec modération !.

Tu persistes très justement dans les références aux personnages féminins célèbres (jusqu’à en perdre la tête!). L’ordinateur a-t-il été baptisé en l’honneur des Nornes ou des Parque? Par contre, je ne sais pas si la notion de « gauche » prévaudra jusqu’en ces temps sapphiques ! Tu décris plutôt une utopie basée sur les qualités intrinsèques de la plus belle conquête de l’homme depuis le cheval (joke bien sûr)!

Je trouve qu’il y a une contradiction entre les buts avoués de cette société se réclamant de gauche et éprise d’écologie et la fortune qu'elle a amassée grâce aux exportations! Ah, la Sororité, la fraternité féminine!

Ai-je bien noté une référence à un personnage de Star Trek dans le nom du lac? Et cela continue allègrement : Keller, Sand, Chanel... Pour un télescope, c’est plutôt un observatoire non ?

Tu décris donc une société hautement homosexuelle, versant féminin, plutôt utopiste, qui règle définitivement son compte à la société d’origine, basée sur la testostérone et les poils! Grâce à la chargée de communication, qui en vante chaque mérite, tu parviens habilement à présenter toutes les facettes de ce monde idyllique : organisation sociale, politique, économique, ludique, scientifique artistique, etc... Cela me rappelle certains bouquins de SF des années d’or qui abordaient des civilisations utopistes (Silverberg en particulier mais pas que lui)!

Le style est fluide, les descriptions fouillées et jamais répétitives. Tu utilises aussi à bon escient la présence d’un élément antagoniste (l’arakienne), en quelque sorte l’avocat du diable, qui permet de rompre le discours univoque.

In fine, tu as respecté la consigne qui demandait la description d’une ville, même si tu l’as insérée dans un cadre beaucoup plus vaste. Tu as planté royalement le décor, reste à découvrir l’histoire qui va s’y dérouler.

Au rayon des bricoles :
" ... et nous ne grapillons que des miettes de pouvoir politique" : nous ne grappillons...
"...Narcions ": ?

M


  
Ce message a été lu 5567 fois

Smileys dans les messages :
 
Réponses à ce message :
4 Merci pour ta lecture ! - Estellanara (Mer 31 jul 2013 à 10:39)
       5 j'ai aussi un souvenir ému... - Maedhros (Mer 31 jul 2013 à 20:23)


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 585 ms - 348 connectés dont 3 robots
2000-2024 © Cercledefaeries