Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Deux pigeons s'aimaient d’amour tendre… Voir la page du message Afficher le message parent
De : Maedhros  Ecrire à Maedhros
Date : Dimanche 23 decembre 2012 à 16:12:59
... mais l’un d’eux s’ennuyait au logis (La Fontaine). J’espère que celui-ci ne reviendra pas dans le même état après avoir goûté l’air du large et ne rentrera pas au logis à moitié-vivant et traînant l’aile.

Domia, Domina, maitresse et mégère. Diantre, la belle ne trouve pas grâce et ses yeux de Chimène font pousser au contraire des ailes dans le dos de son amoureux qui piaffe d’impatience et tourne en rond dans son manège. Cependant, je trouve qu’il se dédouane à relativement bon compte et efface assez facilement une vie devenue subitement trop étroite, lui dont les ailes semblent l’empêcher de marcher !

En tout cas, tu brosses dès l’ouverture, le portrait d’un rêveur des nuages qui semble fasciner par la lumière brillant au bout du chemin qui se perd derrière l’horizon.

Tu utilises subtilement les images qui débordent du cadre de sa vie : la liberté de l’oiseau en haut des cieux, la lumière tutélaire, enfin, tout ce qui peut l‘emmener ou qui l’appelle loin de là où il est. De fait, attiré par sa bonne étoile, il rejoint son peuple, celui qui vit sur la route. Il va se réinsérer harmonieusement parmi les bohémiens. La manifestation du don qu’il détient sera le signe de reconnaissance qui l’admet définitivement dans la tribu en mouvement, à l’instar de la médaille de naissance qu’il porte autour du cou.

Comme d’habitude, les péripéties ne manquent pas. La rencontre avec Altaïr (un nom d’étoile qui signifie l’aigle en vol - mention spéciale pour le choix des noms qui sont empreints de la liberté des vents) en est la parfaite illustration. En visite sur la toile, j’ai reconnu la région qui s’étend au sud-est de Toulouse, une région magnifique qui recèle de nombreux trésors.

Contrairement à ton serviteur, tu as respecté scrupuleusement la consigne. La route est à la fois vecteur d’émancipation et univers des gens du voyage. Les parfums, les arômes, les odeurs confèrent à l’histoire une dimension particulière qui effectivement s’adresse à un sens peu sollicité en général par le texte. De même pour les points-virgules qui parsèment le récit. Je note néanmoins qu’il s’agit du début d’une plus longue aventure. J’attends donc la suite avec impatience !

M


  
Ce message a été lu 3949 fois

Smileys dans les messages :


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 108 ms - 212 connectés dont 2 robots
2000-2019 © Cercledefaeries