Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Cinquième colonne. Voir la page du message Afficher le message parent
De : Maedhros  Ecrire à Maedhros
Date : Dimanche 18 novembre 2012 à 17:05:38
Dis donc, quand tu t’essaies à la verve martiale, cela donne un résultat plus que convaincant ! Le contexte est bien planté, un conflit lointain, une famille possédant forte une tradition militaire (ah, la peinture vert olive, le mobile d’avions de guerre...), le retour des héros, verticaux ou horizontaux.

Et puis, il y a cette femme, cette épouse, cette future jeune maman très perturbée, qui espère le retour de son beau capitaine. Alors tout tangue, tout bascule dans une dimension chaotique, où les fantômes rôdent dans l’obscurité (bien vu les va-et-vient de l’ascenseur, élément incontournable dans les scènes de suspense).

Car le retour de son mari va l’obliger tôt ou tard à affronter la réalité. Celle qu’elle a niée avec acharnement, elle qui rêvait une vie idéale : la maison, le jardin, la balançoire, et évidemment, le fils, l’héritier de la lignée de militaires de la famille... Mais tout ça, elle le sait confusément mais sans jamais l’avoir verbalisé, allant jusqu’à nier le fait qu’elle porte un petit fantôme dans son ventre, comme elle ne reconnaît pas le fantôme qui s’invite dans son salon. Tu parsèmes ton récit de références cliniques qui illustrent l’état mental dans lequel se trouve cette jeune femme. Je ne suis pas suffisamment calé en ce domaine, mais je suis sûr que ses symptômes feraient les délices d’un psy (notamment les évènements inexplicables que je crois qu’elle a elle-même provoqués)! Il me semble qu’elle déambule dans un appartement qu’elle a saccagé mais qu’elle voit toujours impeccablement rangé.

Cette gestation « post-mortem » est particulièrement horrible. Elle illustre la farouche volonté de cette femme à nier complètement ce qui ne correspond pas aux canons de sa réalité. D’ailleurs, quand elle rencontre André, son mari (cela m’a fait penser à ses légendes grecques où l’âme des trépassés apparaissait une dernière fois pour regretter le sort qui s’était acharné sur eux et se lamenter sur les vivants), celui-ci ne l’appelle jamais par son prénom. Et s’il lui dévoile la vérité, elle ne veut toujours pas la comprendre !

Au cours de la cérémonie, le voile de confusion finit pas se lever. Quand son esprit se résout à comprendre comprend la situation, c’est parce qu’il ne peut plus y avoir aucune échappatoire. D’un coup, cette femme se retrouve aux prises avec ses fantômes qu’elle n’a pu exorciser. La scène finale est apocalyptique et seule la folie semble un asile confortable. Bien vu.

Une histoire comme je les aime. Inéluctable. Violente et désespérée. La narration rend honneur à cet esprit malade et brisé, heurtée et nerveuse, elle colle bien à la situation. Et puis, la consigne est respectée. Aucune goutte de sang n’est versée, du reste elle n’a peut-être même pas perdu les eaux...

Au rayon des bricoles :
-le terme oeil-de-boeuf m’a un peu étonné, j’aurais plutôt utilisé celui de « judas » ! En plus, cela n’aurait pas dépareillé dans le décor !

M


  
Ce message a été lu 3467 fois

Smileys dans les messages :


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 101 ms - 317 connectés dont 2 robots
2000-2019 © Cercledefaeries