Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Commentaire Antarès, exercice n°109 Voir la page du message Afficher le message parent
De : Narwa Roquen  Ecrire à Narwa Roquen
Date : Lundi 3 septembre 2012 à 22:43:47
Comm Antarès, Wa n°109



En te lisant, j’avais comme un sentiment de déjà vu – de déjà lu. Et pour cause. Tu as publié ce texte en Participation libre, le 1° février 2009. Alors certes, la WA 109 proposait de réécrire un texte. Sauf que ce texte-ci ne comporte que de très vagues modifications par rapport à ce texte-là. Quelques phrases tronquées, quelques rares ajouts, quelques phrases trop longues scindées en deux. Pas vraiment une réécriture. Je n’avais pas commenté ton texte à l’époque, et je me souviens très bien pourquoi : il m’avait laissée franchement perplexe. Je vais donc le commenter aujourd’hui.
L’idée de base est intéressante. Dans un monde magique, un enfant doit passer son épreuve initiatique en prenant possession de deux esprits humains, pendant un temps limité, pour les aider à améliorer leur vie. Le premier paragraphe, qui présente le héros et expose l’intrigue, se déroule sans encombre. C’est cohérent et clair, et ça se lit avec plaisir.
La suite, malheureusement, ne tient pas les promesses du début. On s’enlise dans des détails insignifiants qui alourdissent le texte et n’apportent rien à l’intrigue. Tu donnes des informations en double (l’accident vasculaire). Le lecteur piaffe d’impatience et comble de frustration, le texte s’arrête au même endroit que la première fois, sans que l’intrigue ait beaucoup avancé.
Mes conseils : réduis la mission de ton héros à une seule personne ; augmente son temps d’intervention ( 4 h par jour ça ne laisse pas beaucoup de champ) ; supprime tout ce qui est inutile (les deux profs), raccourcis à tour de bras l’arrivée à la fac, la rencontre avec Danaé, le scanner... Oublie les détails genre amphi 350 B, qui n’apportent rien ; introduis des changements de rythme, phrases plus courtes, voire réduites à quelques mots. Et surtout, termine cette histoire, ne fût-ce que pour te prouver que tu peux le faire. Avoir une idée intéressante est à la portée de n’importe qui . Mais écrire est un véritable travail, avec de la sueur et des larmes. Aucun écrivain ne peut y échapper, pour génial qu’il soit.

Bricoles :
- Alastor se réveilla : on n’a pas l’impression qu’il est endormi
- Il contemplait : contempla
- Après qu’eut fini : eût ; une voix qui finit... ait fini de parler, encore, ou se soit tue
- Comment Alastor peut-il savoir ce qu’est une chambre de petite fille sur terre ?
- Rose pastelle : rose pastel
- Intrigait : intriguait
- Ne sachant quoi y trouver : ça veut dire quoi ?
- Son calme solennelle : solennel
- La jeune fille se réveille : dans un texte écrit au passé
- Ponctuer la fin sa torpeur : de ; exemple type de la phrase inutile
- Ce Vespérus nous avaient : ce... avait, ou ces... avaient
- Ces derniers se fermèrent : c’est trop loin de « les yeux »
- Se rouvrir : se rouvrirent
- Quelques minutes de marches : marche
- En marchant : répétition
- Ne vous inquiétez l’équipe : ne vous inquiétez pas, l’équipe
- Professeur ou professeure ?
- Répartissant les étudiants par groupe : groupes
- L’an passé il refusa : il avait refusé ( c’est le passé du passé
- Avaient été ralenti : ralentis
- Questions de cohérence :
Vous êtes en 3° année de licence, dit le prof ; je pensais à être la seule à refaire ma 2° année, dit Danaé.
L’accident vasculaire s’est produit pendant la semaine d’examens ; mais l’accident du père, qui a eu lieu avant, se déroule le jour d’un examen de fin d’année.
L’accident vasculaire a lieu en fin d’année scolaire ; 3 semaines de coma, 4 mois de rééduc : pourquoi elle ne reprend pas en décembre ?
- Il commença son discours par des excuses du fait de son retard : il commença son cours en s’excusant de son retard
- Indiciblement serein : pourquoi indiciblement ?
- Pourquoi les filles discutent-elles dans les toilettes ? Ca fait deux scènes à cet endroit-là. La 1° il fallait un miroir, d’accord. Mais pour la 2°, ça apporte quoi ?
- L. alla rejoindre une voiture... sa mère l’attendait à l’intérieur. Essaie d’éviter les évidences ! Ludivine rejoignit sa mère, qui l’attendait sur le parking au volant de sa voiture.
- Dès qu’elle aperçu : aperçut
- Direction hôpital Gilbert... L. sait où elle doit aller. Quel intérêt pour la mère de le lui dire ? Ton info, tu peux la mettre ailleurs. L’hôpital Gilbert... n’était plus qu’à quelques mètres.
- Le scanner n’est pas entreposé, ou alors c’est qu’il ne fonctionne pas. Il est installé
- Longtemps que je n’ai pas vu un scanner, mais ça m’étonnerait qu’on attache un adulte sain d’esprit
- Plus une seule cellule endommagée : la précision du scanner ne va pas jusque là !
- Les habits qu’elles portaient : elle portait
- La possibilité de reprendre se remettre au dessin : ?
- La porte d’entrée du laboratoire : la porte suffit
- Etait fermée : à clef, je suppose
- C’est là que je t’ai trouvé : trouvée


Je reconnais que je n’ai pas été tendre avec toi. Mais j’ai été honnête. Il faut absolument que tu t’astreignes à aller à l’essentiel ; les détails que l’on donne, dans une histoire, doivent avoir du sens, soit pour marquer les jalons de l’intrigue, soit pour créer une ambiance. La fac fascine peut-être les lycéens, mais ceux qui n’y sont pas allés s’en fichent, et ceux qui y sont allés l’ont rarement trouvée passionnante. Que le vilain prof devienne gentil sous l’influence d’Alastor, c’est vraiment un détail insignifiant par rapport à la mort du père ou à l’accident de ton héroïne – dont d’ailleurs on ne saisit pas bien quel est le problème : l’angoisse ? le syndrome post-traumatique ? le livre magique ? un mystère concernant les recherches du père ? De la matière, tu en as. Mets-la en valeur, et ça pourrait devenir passionnant !
Narwa Roquen, toujours aussi pénible...


  
Ce message a été lu 3978 fois

Smileys dans les messages :


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 97 ms - 311 connectés dont 2 robots
2000-2019 © Cercledefaeries