Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Le miroir aux amourettes (version alexandrine) Voir la page du message Afficher le message parent
De : Maedhros  Ecrire à Maedhros
Date : Mercredi 28 mars 2012 à 20:44:18
Voilà, une version plus harmonique...

Le miroir aux amourettes


C’est un petit miroir qui gouverne mon coeur
Malgré tous mes efforts, je ne peux m’en défaire.
Il retient dans ses rets, ce parfait auxiliaire,
Papillons épinglés, les reflets du bonheur.

Une nuit de sabbat brillait dans le jardin
Au pied de la statue, un bouton de lumière.
Inconscient je le pris, ignorant la prière
De Diane m’implorant au-dessus du bassin.

Quand mon regard distrait s’enfonça dans son eau,
Un sombre mascaret fit chavirer mon âme.
Le Cerf qui m’habitait poussa son premier brâme,
Tandis que sous ma peau coula un sang nouveau.

C’est un petit miroir qui gouverne mon coeur
Malgré tous mes efforts, je ne peux m’en défaire.
Il retient dans ses rets, ce parfait auxiliaire,
Papillons épinglés, les reflets du bonheur.

D’abord il m’obéit, comblant tous mes désirs !
Du jour au lendemain, les plus belles diablesses
Se couchèrent à mes pieds, espérant mes caresses.
Je devins le Psylle du serpent des plaisirs.

Dans mon humble grenier transformé en palais,
Les Cendrillons vaincues s’échappaient dès l’aurore !
C’était une illusion, leur reflet incolore
Demeurait prisonnier de l’eau noire à jamais.

C’est un petit miroir qui gouverne mon coeur
Malgré tous mes efforts, je ne peux m’en défaire.
Il retient dans ses rets, ce parfait auxiliaire,
Papillons épinglés, les reflets du bonheur.

Les saisons ont passé, mon ennui grandissait.
Hanté par les démons de la mélancolie,
Je secouai le joug de ce mauvais génie.
Mais toujours victorieux, le miroir me narguait.

J’en vins à détester cet objet infernal!
Maintes fois je voulus le faire disparaître,
Hélas! Peine perdue ! Il semblait se repaître
De mes déconvenues : un combat inégal.

C’est un petit miroir qui gouverne mon coeur
Malgré tous mes efforts, je ne peux m’en défaire.
Il retient dans ses rets, ce parfait auxiliaire,
Papillons épinglés, les reflets du bonheur.

Alors que je tanguais au bord du désespoir,
Je t'ai croisée soudain comme on croise une étoile!
Ton éclat aveuglant dissipa tôt le voile
Qui me tenait plongé dans l’ombre du miroir.

Je me tiens devant toi, le visage sans fard.
J’ai déjà vécu plus qu’il ne me reste à vivre.
T’aimer est mon salut! Pour fuir ce bateau ivre,
Je dois choisir ce soir, demain sera trop tard...

...C’est un petit miroir qui gouverne mon coeur
Malgré tous mes remords, je ne veux m’en défaire.
Il retient dans ses rets, ce parfait auxiliaire,
Papillons épinglés, les reflets du bonheur.


M


  
Ce message a été lu 4270 fois

Smileys dans les messages :
 
Réponses à ce message :
4 beaucoup mieux - z653z (Mar 15 mai à 22:16)
4 Commentaire Maedhros ex n°104-2 - Narwa Roquen (Dim 1 avr à 22:35)


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 97 ms - 408 connectés dont 3 robots
2000-2019 © Cercledefaeries