Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Commentaire Onirian, exercice n°81 Voir la page du message Afficher le message parent
De : Narwa Roquen  Ecrire à Narwa Roquen
Date : Vendredi 22 octobre 2010 à 22:49:57
Ton texte est intelligent et bien écrit. La difficulté était d’intéresser le lecteur alors que l’issue de l’entrevue ne fait pas de doute. Tu l’as surmontée. Tu décris bien les réactions de ton héroïne, alors que le criminel n’est présent que par sa voix. Pas la moindre indication sur ses expressions, sur ses intonations. Effectivement, elle peut être obnubilée par ses propres émotions qu’elle cherche en vain à contrôler, au point de perdre tout sens de l’observation. Ce qui n’en fait pas un très bon flic, mais disons que c’est possible. Si elle était un peu plus forte, le combat n’en serait que plus intéressant...
Une phrase m’a semblée étrange, à l’aune de ma subjectivité féminine – et ton héroïne est une femme, plutôt du genre dévoué, gentil, altruiste. « J’ai envie... de baiser, de me noyer dans l’alcool, le bruit, la fête, le sexe. » Une femme qui se noie dans l’alcool est une femme dépressive. Une femme qui pratique le sexe pour le sexe, avec une certaine rage, est une égocentrique. Les dévouées, les altruistes, cherchent dans le sexe l’amour et le réconfort. Et elles ne parlent pas de leurs orgasmes parce que c’est du domaine de l’intimité amoureuse. Il faut que tu choisisses comment est ton personnage féminin. Blindée, guerrière, agressive voire provocatrice, égoïste, carriériste, ou au contraire émotive, généreuse, dévouée... Elle ne peut pas être les deux à la fois !


Bricoles :
-Il manque un titre
- trait d’union : savez-vous
- Je t’aurai prévenu : prévenue
- le gars a réussi à me faire oublier les 27 assassinats, son absence totale de scrupule : ça cloche. Ou bien tu mets trois termes, ou bien tu fais 2 en 1 en mettant un « et », ou « avec une absence »
- je répondrais : ai
- évidement : évidemment
- pourquoi parlerai-je : parlerais
- A l’accoutumé : accoutumée
- vous ne dîtes rien : dites
- bien sûr que vous savez : vous le savez
- virgules : avant « vous savez », avant « j’imagine »
- bien plus développé que le votre : vôtre
- l’apocalypse selon St Jean : Apocalypse
- en m’insultant mentalement, et... et... : un point après « seyant » serait mieux
- comment est-ce que j’en suis arrivé là : arrivée
- je suis venu : venue
- quelle tragédie dans vos yeux : plutôt ! ou ...
- et vos preuves : se rapporte à « faire vos preuves », plus haut ; mais le raccourci nuit au sens
- mais comment vous faite : faites
- Pourquoi... Jouer : jouer ( c’est la même phrase)
- et que mes gardiens peu loquaces : « et que mes gardiens sont » ou « et mes gardiens peu »
- il faut rentrer : entrer ; rentrer, c’est quand on est sorti
- mon dieu : Dieu
- je ne serai pas : serais



Je comprends que le personnage du criminel te fascine. Il est fascinant. Mais logiquement le lecteur va s’identifier à l’autre. C’est donc l’autre qu’il faut creuser, d’autant que c’est la seule création du texte, le psychopathe on l’a vu et revu au cinéma, tu l’as bien rendu mais tout le monde le connaît.
Ne désespère pas ! Tu es les moyens de te servir de mes critiques pour avancer, et c’est tout le mal que je te souhaite. Et ce genre de texte est plus facile à critiquer qu’à écrire...
Narwa Roquen,certains commentaires sont toujours une aventure...


  
Ce message a été lu 7164 fois

Smileys dans les messages :


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 368 ms - 222 connectés dont 1 robot
2000-2024 © Cercledefaeries