Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Commentaire Maeglin, exercice n°76 Voir la page du message Afficher le message parent
De : Narwa Roquen  Ecrire à Narwa Roquen
Date : Vendredi 23 avril 2010 à 23:49:46
« Ils arrivent le ventre alourdi de fruits les bateaux » (de mémoire...). A première vue, pas de rapport. Mais « Emmenez-moi au bout de la terre, emmenez-moi au pays des merveilles », c’est sûrement le souhait inexprimé de ton pauvre héros qui se trouve dans une situation bien difficile...
L’histoire n’est pas très longue, mais elle est qualiteuse, bien construite, bien écrite. Elle respecte parfaitement la consigne, avec des détails concrets sur la manière de survivre – le feu dans une goutte d’eau pourquoi pas, mais quand il n’y a pas de soleil ? En revanche j’aime beaucoup « L’énergie qui maintient le corps en urgence... »
J’adore le moment trouble avec les leprechauns, où on ne sait pas si c’est la fièvre, les champignons, ou un simple rêve. Il ne faut surtout pas qu’on le sache ! Tout le charme est là...
La scène de combat est excellente, rapide, hachée, efficace, et je sais que dans notre civilisation seule l’imagination peut nous guider (sur le fond, je ne m’en plains pas), mais par expérience c’est vraiment difficile à réussir.
Il n’y a pas un mot inutile, c’est original, bien mené, cohérent, et la fin est délicieuse.



Quelques bricoles :
- je n’en saurais : je n’en saurai, puisque la phrase est au présent.
- Une colline de hautes fougères bienvenue : ça se comprend mais à l’oreille ça passe mal : une colline bienvenue avec ses hauts fougères, une colline de hautes fougères est la bienvenue : elle m’accueille...
- Raffut : ce mot-là m’a donné du mal ! Je pense qu’il s’agit de raffût, terme de rugby qui s’emploie lorsque, sur une phase offensive, le porteur du ballon pour éviter un plaquage tient à distance l’adversaire à l’aide d’un bras tendu, pour faire bouclier. Chaud devant ! Si tu as une autre origine pour ce mot, je serai ravie de l’apprendre !


Je pense qu’il faudrait ajouter une scène au début, où on verrait le héros dans toute sa splendeur passée, ce qui n’en rendrait la suite que plus forte. Bon, je pinaille...
En l’état, le texte est excellent et je me réjouis de ta persévérance. Comme disait un de mes copains de maternelle, un certain Sénèque : « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles ».
Oui, je sais, c’est agaçant... J’ai beau me répéter cette phrase, il y a des tas de fois où c’est quand même trop difficile !
Narwa Roquen, clap clap clap!


  
Ce message a été lu 5143 fois

Smileys dans les messages :


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 100 ms - 279 connectés dont 2 robots
2000-2019 © Cercledefaeries